Entreprise

Le management de transition : sur la voie de la démocratisation en France

Notez cet article

Malgré ses débuts difficiles, le management de transition a réussi à trouver sa place en France. Actuellement, le marché se porte plutôt bien et affiche une croissance annuelle de 20 à 25%. En effet, recruter un directeur temporaire est devenu une pratique courante dans de nombreux secteurs. Et si à l’origine, cet intervenant était mobilisé pour gérer une situation de crise, aujourd’hui, on l’appelle aussi pour piloter des projets de grande envergure.

Le manager de transition et ses champs d’intervention

Le management de transition est apparu aux Pays-Bas dans les années 70, avant d’arriver en France dix années plus tard. Concept innovant qui avait du mal à convaincre certains chefs d’entreprise, cela consiste à placer un expert opérationnel à la tête d’un service pendant une période limitée. Aujourd’hui, cette solution commence à se démocratiser sur le territoire français, et plus de 70% des dirigeants ont déjà pris la décision de recourir aux services d’un directeur de transition.

Les missions de ce professionnel varient selon les besoins de la structure, mais dans 20 à 25% des cas, il est engagé pour gérer une crise managériale. Aussi appelée « management de relais », cette fonction se traduit par le remplacement temporaire d’un responsable de département ou du dirigeant. 10% des entreprises font appel à un manager intérimaire pour répondre à une situation urgente. Généralement, l’expert aura pour mission de piloter un redressement pour éviter la fermeture de la société.

Enfin, près 35% des requêtes se rapportent à la gestion d’un projet de transformation. Les compétences d’un manager de transition sont en effet très utiles pour les enseignes qui souhaitent se développer.

Le manager de transition : un réel atout pour une entreprise

Le management de transition est une solution intéressante pour les entreprises qui souhaitent mobiliser rapidement une ressource compétente. En effet, les directeurs temporaires sont directement opérationnels. D’ailleurs, contrairement à un recrutement sous CDI, ils n’ont pas besoin d’une période d’essai. Âgés généralement entre 45 à 55 ans, les managers de transition disposent d’une réelle expertise dans leur métier. De plus, dans 85% des cas, ils ont déjà vécu une situation similaire à celle que traverse la société. Ce qui leur permet d’appréhender rapidement les problèmes de l’organisation.

Par ailleurs, le recours à un intérimaire constitue également une valeur ajoutée pour l’entreprise. En effet, l’intervenant externe apporte un regard neuf et pourra donc proposer quelques améliorations pour assurer la bonne croissance de la structure.

Enfin, au cours de leur carrière, la plupart des managers de transition ont développé un réel sens du leadership. 95% d’entre eux ont déjà géré une équipe. Cette expérience est un véritable atout pour réduire la tension sur les ressources organisationnelles et pour motiver le personnel.

Related Articles

Qu’est-ce qu’une formation professionnalisant?

Laurent

La chaîne du froid : adoptez les bons réflexes !

Claude

Quels sont les avantages du référencement naturel pour votre site web?

Oscar

Leave a Comment