Etat du marché immobilier du Pays Basque

Biarritz, Bayonne, Anglet…, le marché immobilier des grandes villes du pays basque est particulièrement attractif. Son patrimoine locatif, partagé entre logements anciens et immobilier neuf, intéresse autant les investisseurs que les acquéreurs. Plusieurs arguments militent en sa faveur. La situation côtière de ses villes phares fait notamment du pays basque une destination fort prisée des vacanciers. Conséquence : la demande de biens immobiliers croît constamment. Les analyses révèlent un risque grandissant de pénuries, mais aussi de bonnes perspectives. Gros plan ici sur les tendances du marché immobilier basque.

Le pays basque dans la ligne de mire des acheteurs

Le dynamisme de l’immobilier Pays Basque ces dernières années est unanimement reconnu par les spécialistes. Les opportunités d’affaires dans le secteur locatif sont particulièrement florissantes depuis 2017. Les statistiques commerciales ont aussi affiché une hausse des transactions de l’ordre de 20 %. L’immobilier neuf a enregistré par exemple en cette année sa plus forte progression depuis bien longtemps. Le volume des ventes de logements nouvellement construits a grimpé à 2 200 contrats conclus.

Les acheteurs ont notamment privilégié les appartements dans leur acquisition. Il s’agit principalement des propriétaires désireux de se constituer un patrimoine immobilier, quitte à le mettre en location plus tard. Ils misent probablement sur la manne que représente le marché touristique à chaque période estivale. Les périphéries des zones urbaines et les zones en rase campagne ont été incluses dans leur portefeuille d’achats.

Toutefois, le rythme des constructions nouvelles ne suit pas celui des cessions de logements. Alors, si vous vous demandez sur quels marchés immobiliers investir en France, ne cherchez pas plus loin. Les tendances mettent de plus en plus en évidence les risques de pénurie d’immobilier neuf. En effet, les transactions actuelles portent en majorité sur les biens immobiliers anciens. Ces derniers concentrent plus de 85 % des échanges entre acquéreurs et vendeurs.

Le secteur locatif au pays basque : un marché soumis à la pénurie

C’est bien connu. Le pays basque est l’une des meilleures destinations touristiques au monde. La profusion d’activités de détente en plein air, la mer et la douceur du climat sont entre autres les atouts de la région. Chaque année, les flux de touristes qui se déversent sur le territoire français augmentent sans cesse. Leur cible favorite ? Les villes situées en bord de mer comme Biarritz. La conséquence logique de ce grand mouvement de population est la forte pression sur les biens locatifs.

L’immobilier dans les centres attractifs disposant de plages, comme Biarritz ou Saint-Jean de Luz est caractérisé par la forte demande de locations, surtout en période estivale. À cela s’ajoutent des prix qui montent au fur et à mesure que les disponibilités immobilières s’amenuisent. C’est économiquement prouvé : plus un bien devient rare, plus sa valeur augmente. En raison du niveau relativement faible des investissements en construction, il s’ensuit une résultante évidente qui est la pénurie.

Leur proximité avec l’océan et leur popularité auprès des visiteurs mettent ces villes côtières dans la ligne des investisseurs. Ceux-ci souhaitent acquérir des biens pour les offrir aux millions de visiteurs qui foulent les côtes basques annuellement. Il y a ainsi une forte concurrence entre les acteurs de l’immobilier. La tension au niveau de ce marché est donc en constante évolution.

Si vous disposez de liquidités à investir, le marché immobilier Pays Basque constitue un placement rentable. Toutefois, il vous faudra consentir à débourser des sommes importantes à l’achat. En 2020 par exemple, le prix moyen au mètre carré d’un appartement dans une ville touristique basque, oscille entre 5 176 et 5 456 €. Les propriétaires possédant des logements dans les centres-villes et aux environs du littoral et de la plage sont les grands gagnants. Ils enregistrent continuellement de bons chiffres d’affaires. À l’inverse, les loyers sont moins tendus en périphérie.

Les bonnes perspectives du marché immobilier basque

Le faible volume de constructions immobilières au Pays Basque ouvre le champ à de belles opportunités. Deux options s’offrent à vous. Il vous faudra réaliser des biens immobiliers neufs ou investir dans l’achat d’un logement existant et le rénover. Comme vous pouvez vous en douter, dans le premier cas, les montants à investir sont nettement plus élevés.

En raison de leur notoriété, des villes comme Biarritz ou encore Anglet sont quasiment saturées en termes d’opportunités. Toutefois, d’autres centres urbains sont de plus en plus sous les projecteurs des analystes. C’est le cas par exemple de la ville de Bayonne, la deuxième des Pyrénées Atlantique en nombre d’habitants. Sous la pression des prix, les anciens résidents de Biarritz et d’Anglet se tournent de plus en plus vers la cité de Bayonne. De même, les promoteurs d’agences immobilières y voient un marché locatif en pleine éclosion.

Le prix moyen du mètre carré au niveau des appartements s’élève à 3 110 € et est bien plus accessible. Ce qui n’est pas le cas dans les villes du bord de mer. Le loyer médian quant à lui tourne autour de 10,40 € par mètre carré. En 2020, l’évolution des prix dans le secteur s’est chiffrée à 8,8 %. En dehors des professionnels de l’immobilier, les riches investisseurs font également de plus en plus d’acquisitions. Ils s’intéressent notamment aux maisons de ville. Avec un rendement locatif actuel de 4,4 %, Bayonne est réellement une bonne perspective d’affaires dans l’immobilier.

A lire

Critères de choix et avantages de la boîte automatique

sophie

Comment construire une maison individuelle plus rapidement ?

Odile

Les différentes manières d’investir à une SCPI

Irene

Logement neuf : les nouvelles tendances déco

Claude

La vente d’un appartement en cours de bail est elle possible ?

Irene

Investir dans l’immobilier neuf

Laurent